Aujourd’hui nous sommes le mardi 1er septembre, et c’est aussi la rentrée des classes. Le 1er septembre 1715, c’est aussi le jour où le roi Louis XIV est décédé. Vous le voyez le lien ? Nous oui. Lieux, dates, faits, personnes, conflits, naissances et inventions, on vous emmène faire un voyage dans le temps pour lier deux évènements séparés par les siècles, mais qui partagent le même jour. Nom de Zeus Marty !

1715

À 8 h 15, Louis XIV meurt après 72 ans de règne. « Le Roi est mort. Vive le Roi ! » : Louis XV devient roi de France, mais, âgé de seulement cinq ans, une régence est mise en place et confiée à Philippe d’Orléans (1674-1723), neveu du Roi Soleil.

lien

Couramment surnommé le Régent, il avait de grandes capacités de travail mais il était également réputé pour sa débauche et les orgies auxquelles il s’adonnait. En plus des huit enfants qu’il a eu par son mariage arrangé, non désiré et guère heureux (il appelait sa femme « Madame Lucifer »), Philippe d’Orléans a eu plusieurs enfants naturels, dont, pour ne citer qu’elle, Angélique de Froissy (1702-1785), née de Charlotte Desmares et légitimée en 1722.

lien

Cette année là, à Boston, aux États-Unis, les premières lettres d’une série de 14 commencent à être publiées dans le journal intitule The New-England Courant. Signées par une certaine Ms. Silence Dogood, ces lettres évoquent avec humour des moments de la vie quotidienne des colonies américaines. Lecteurs amusés, hommes ravis et Madame Degood étant veuve, les demandes en mariage ne sont pas rares. Les lettres cessent d’être publiées quand le créateur du journal, James Franklin, découvre que derrière « Silence Degood » se cache son jeune frère de 16 ans, Benjamin Franklin.

lien

Ayant énervé son frère, Benjamin Franklin quitte Boston et part pour Philadelphie. Là-bas, il s’installe peu à peu en tant qu’imprimeur et assoit sa position sociale. Celui qui sera un des Pères fondateurs des États-Unis publie des adages, poèmes et conseils dès 1732 dans un almanach, et ce pendant vingt-cinq ans, sous le titre de L’Almanach du Bonhomme Richard (Poor Richard’s Almanack).

lien

La frégate française le Duc de Duras, puis américaine, est rebaptisée USS Bonhomme Richard d’après le nom français de l’almanach de Benjamin Franklin. Ayant participée à plusieurs combats de la Révolution américain, plusieurs navires de l’US Navy prennent par la suite le nom d’USS Bonhomme Richard en son honneur, à l’instar de l’USS Bonhomme Richard (CV-10).

lien

Rebaptisé juste avant son lancement USS Yorktown, ce navire américain opère en 1945 au large d’Okinawa. Il participe notamment à la destruction du cuirassé géant japonais Yamato.

lien

Le Yamato était le navire principal de la classe de cuirassés Yamato de la Marine impériale japonaise lors de la Seconde Guerre mondiale. Lui et son navire-jumeau, le Musashi, étaient alors les cuirassés les plus lourds et les plus puissamment armés jamais construits. Tous deux ont été coulés. En juin 1942, l’Amiral Isoroku Yamamoto dirige la flotte japonaise depuis le pont du Yamoto pendant la Bataille de Midway, qui fut une lourde défaite pour le Japon.

lien

Suite à l’interception et au déchiffrement d’un message codé japonais par les Américains, une mission spéciale dénommée Vengeance est montée pour intercepter l’avion de Yamamoto, en pleine visite de bases du Pacifique Sud. La mission est un succès, et l’Amiral meurt le 18 avril 1943. Pour dissimuler les percées cryptographiques sur le chiffrement japonais, les Américains inventent une histoire diffusée dans les médias disant que des gardes-côtes civils dans les îles Salomon avaient aperçu Yamamoto en train d’embarquer dans un bombardier.

lien

Les îles Salomon sont une monarchie membre du Commonwealth of Nations. Le monarque est par conséquent la reine Elizabeth II.

lien

Reine depuis le 6 février 1952, elle a connu, en 63 ans de règne, pas moins de douze Premiers Ministres, le premier d’entre eux étant Winston Churchill.

lien

En France, il existe une école scolaire nommée en l’honneur de Winston Churchill, et elle se situe à Montpellier. Aujourd’hui, les élèves de cette école, ainsi que ceux de toutes les autres écoles françaises, effectuent leur rentrée des classes. Et on leur souhaite bien du courage.

2015