Chronique Cette publicité, c’est 20 secondes de sadomasochisme salé.

Cette publicité commence dans un salon. Ambiance à la Wes Anderson, positionnement des protagonistes. Ils sont quatre, trois sont assis dans un fauteuil, le quatrième leur fait face, assis sur un pouf. Ambiance jugement dernier. Sur un air de « Je t’aime… Moi non plus », trois sadiques font baver d’envie en croquant tour à tour dans le même Curly. Ambiance salée, ce n’est pas un joint qu’ils se font passer… Pendant ce temps, le pauvre garçon, seul, se lèche les babines d’impatience, espérant avoir la dernière bouchée. Quand arrive ce moment fatidique, tout se joue entre deux garçons. L’un n’a que quelques miettes à proposer, l’autre serait prêt à tout ! Ambiance tension sexuelle. Subtilement, des paroles dans le fond sonore suggèrent « Lick it »… Subtil ? C’est alors que le plus improbable se déroule, le quatrième personnage se délecte des poussières de Curly à même le doigt de celui qui lui fait face. Ambiance incompréhensible, il n’a visiblement aucune intention d’aller chercher directement dans le paquet d’apéritifs sur les genoux d’un autre garçon. La publicité ne nous dira pas s’ils vécurent heureux, mais la présentation du produit nous fait comprendre que « C’est con, mais c’est bon » ! Ambiance « Et toc » !

Photo 1
Regard qui dit : « Je suis un psychopathe et j’aime les Curly »

 

Photo 2
« Ne me tue pas, donne-moi juste à manger »

 

Photo 3
Regard qui dit : « Je suis une figurante. »

 

Photo 4
« C’est ça que tu veux ? »

 

Photo 5
« Oh merci, merci, merci, comment te remercier ? »

 

Photo 6
« Oh oui comme ça c’est bon » — « Je figure le regard dans le vague »

 

Photo 7
Yeux dans les yeux, il se passe quelque chose.

 

Photo 8
Non, cette scène n’est absolument pas gênante !

 

Photo 9
Vous ne regarderez plus vos doigts de la même manière.

 

Newsline est sans voix. 100 % satisfait ? 0 % satisfait ? Le choix est dur et long. Soyons objectifs : 40 % de satisfaction pour les décors et costumes, gros travail de recherche. 30 % pour le second degré et l’adéquation au slogan de fin. 5 % pour le choix parfait de la bande-son. Soit un total de 75 %, bravo !