Arnaud Montebourg dit s’être retiré de la vie politique il y a maintenant un an. Pourtant, celui qui est, depuis mars dernier, vice-président du conseil de surveillance de la marque d’ameublement Habitat, ne cesse d’attirer l’attention des médias. Alors que la Fête de la Rose, ce dimanche, promet d’être explosive ou tout du moins exposée, Newsline revient sur l’omniprésence de celui qui dit avoir une « piètre idée des médias ».

Il y a un an, à la 42e édition de la Fête de la Rose à Frangy en Saône-et-Loire, Arnaud Montebourg signait son éviction du gouvernement en proposant à François Hollande la « cuvée du redressement ». Depuis, il dit ne plus faire de politique et se consacrer à d’autres domaines. Pourtant, l’ancien ministre du redressement ne cesse de s’exprimer dans les médias et sur les réseaux sociaux.

Celui qui considère les médias comme « une machine à faire du spectacle, pas à traiter l’information et à élever le niveau de réflexion du pays » poste photos et déclarations sur son compte Twitter, qui compte quelque 293 000 abonnés. Arnaud Montebourg a le goût pour la mise en scène et semble mettre tout en œuvre pour attirer l’attention. #communicant

Peopolisation et shootings

À peine a-t-il quitté le gouvernement qu’une autre facette de ce personnage fait la une des médias. Après sa relation médiatisée avec la journaliste Audrey Pulvar et son aventure avec l’actrice Elsa Zylberstein, le Bourguignon expose sa vie avec Aurélie Filipetti dans les médias, notamment dans Paris Match, qui fin juillet publie des photos de lui aux cotés de l’ancienne ministre de la culture enceinte.

Arnaud Montebourg se fait même mannequin pour promouvoir le made in France : il pose en Une de GQ en janvier, fait un shooting pour la marque Smuggler en mai, vante le Made in France en photos dans Paris Match en juin et raconte, bien entendu, le tout sur Twitter. #autopromo

Retiré de la politique, il prend position

Le 25 mai 2015, les médias sont prévenus que l’ancien ministre participera à la traditionnelle ascension du Mont Beuvray, en Saône-et-Loire. Christian Paul, député frondeur et les soutiens de la motion B doivent être les vedettes. « On est passé par un autre chemin pour vous éviter » déclare Arnaud Montebourg jouant à celui qui ne veut parler à la presse. Sa position, il l’exprime pourtant déjà par sa présence aux côtés des frondeurs du PS.

Hébétés, nous marchons vers le désastre. C’est la démocratie qui est cette fois menacée

Arnaud Montebourg signe en juin dans le JDD, avec le banquier d’affaires Matthieu Pigasse, la plus politique de toutes les tribunes de personnes retirées de la vie politique. #polémique

Ce dimanche, à l’occasion de la 43e Fête de la Rose, Arnaud Montebourg n’a rien trouvé de plus discret que d’inviter l’ex-ministre de l’Économie grec, le mouton noir de Bruxelles, Yanis Varoufakis. Rien de mieux, pour quelqu’un qui dit en avoir marre de l’audiovisuel, que de faire venir cet exemple d’omniprésence médiatique ! Les médias de toute l’Europe seront présents pour cette première intervention publique de celui que Nathalie Kosciusco-Morizet qualifie de « bel homme musclé ». Arnaud Montebourg ose tout de même, dans le Monde, éloigner toute impression de stratégie. #crédible

N’y voyez pas une entreprise politique de ma part, mais la nécessité de participer à la pédagogie du monde