9 Français sur 10 sont convaincus que les informations qu’ils renseignent sur internet peuvent être utilisées ou conservées par les fournisseurs, d’après le baromètre 2015 publié par Ipsos et Elia Consulting. Pourtant, les trois quarts continuent de partager leurs données personnelles.

La majorité des Français s’estime mal informée sur ce que les différents acteurs font de leurs données. #manigances
« Faites-moi confiance ! » « Ok ». Les Français sont prêts à confier leurs informations personnelles les yeux fermés à leur médecin (91 %), à leur banque (83 %) et à l’administration (79 %) mais se méfient de plus en plus des sites de e-commerce, des moteurs de recherche et des réseaux sociaux, qu’ils ne trouvent pas assez transparents.

Une méfiance croissante face à l'utilisation des données
Les Français sont de plus en plus nombreux à se méfier des acteurs pouvant utiliser leurs données personnelles.

Surexposition à la publicité, non-respect de la vie privée ou encore usurpation d’identité, la plupart n’ignorent pas les risques et y pensent au moment même où ils renseignent les informations.
Mais face au danger, le Français s’enfonce la tête dans le sable : 65% disent donner régulièrement leur adresse email, près de la moitié renseigne des données d’identité, un tiers diffuse des vidéos et photos personnelles et un Français sur cinq fournit fréquemment ses données de localisation.

Conscients de la prise de risque, la plupart ne fait rien pour s’en prémunir et se jette sans broncher dans la gueule du loup. Seul un tiers se protège en lisant les conditions générales de vente ou en modifiant les paramètres de sécurité des réseaux sociaux et des smartphones.