Ils râpent, ils découpent, ils surveillent les cuissons, les candidats au Bocuse d’Or, le prestigieux concours de cuisine créé par Paul Bocuse en 1987, ont cinq heures pour préparer un plat et une entrée avant de les soumettre au jury. Pire qu’une interro. À vos fourneaux !

8

Ils sont huit candidats, sélectionnés parmi 50 dossiers. Quatre ont déjà cuisiné hier, les quatre autres le font aujourd’hui. Le vainqueur décrochera une sélection au Bocuse d’Or Europe en mai 2016 à Budapest et pourra ensuite viser la grande finale mondiale, en janvier 2017 à Lyon.

44

C’est l’âge du doyen des huit concurrents (dont une seule femme). Le plus jeune a 23 ans.

2

Éléments sont imposés par le jury : un maquereau pour l’entrée, et un pigeon pour le plat de viande.

10

C’est le nombre des membres du jury composé, de cinq femmes et cinq hommes et présidé par le chef Michel Roth (Bocuse d’Or 1991).

15

C’est le nombre d’éditions de ce concours qui a lieu tous les deux ans. C’est la Norvège qui a remporté le Bocuse l’année dernière.

7

C’est le nombre de fois que la France a gagné la grande finale du Bocuse d’Or.

1995

C’est l’année où le président du concours, le chef trois étoiles Régis Marcon a gagné le Bocuse d’Or. Il considère cela comme « l’étape professionnelle la plus importante » de sa carrière. À l’époque, il avait une étoile Michelin.

90

L’annonce du vainqueur de la sélection nationale sera suivie d’un dîner de 90 chefs autour du ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, au Quai d’Orsay.