Prévisions de croissance, objectif de déficit, taux de prélèvements obligatoires, les principales prévisions macroéconomiques et budgétaires de Bercy, ont été rendues publiques hier. Le ministère des Finances, Michel Sapin, compte appuyer son projet de budget pour 2016 sur ces prévisions.

1,5%

Croissance

Bercy prévoit une croissance du produit intérieur brut de 1% en 2015 et 1,5% en 2016. Cette croissance sera portée par la consommation des ménages (+1,8% en 2015 et +1,7% en 2016), dont le pouvoir d’achat va augmenter (+1,5% en 2015, +1,3% en 2016), et par l’investissement des entreprises (+2,5% en 2015, +4,9% en 2016), hors construction.

3,3%

Déficit public

Le ministère des Finances a laissé inchangées ses prévisions : le déficit public ne dépassera pas 3,8 % du PIB pour 2015, et 3,3 % pour 2016. Pas de chiffre précis pour 2017, Michel Sapin a évoqué simplement une cible « sous 3 % ».

100%

Dette publique

Pas de données chiffrées pour les prévisions de dette publique. Le ministre des Finances assure que « la dette va se stabiliser en dessous de 100 % du PIB en 2016, avant de progressivement s’inverser ».

44,5%

Finances publiques

Les prélèvements obligatoires (impôts, taxes et cotisations) vont s’élever à 44,6% du PIB en 2015 puis à 44,5% en 2016. Selon Bercy, ces chiffres ont été révisés à la hausse par rapport au printemps en raison d’une nouvelle estimation pour 2014 (44,9%).

Pour 2015, les dépenses publiques représenteront 55,8% du PIB, et pour 2016, 55,1% du PIB mais le poids global réel sera connu le 30 septembre prochain.

9 milliards €

Pacte de responsabilité

9 milliards d’euros supplémentaires vont être budgétés en 2016 : 3,5 milliards pour la baisse des cotisations sur les salaires entre 1,6 et 3,5, 1 milliard pour une deuxième étape de baisse de la C3S (l’impôt sur le chiffre d’affaires), et 2,5 milliards pour l’extinction de la contribution exceptionnelle au 1er janvier 2016. Il faut ajouter à cela 900 millions supplémentaires pour le CICE (le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi) et 1 milliard pour financer les mesures d’incitation à l’investissement et à l’emploi dans les PME.

2 milliards

Budget 2016

Dans les dépenses à prévoir dans le budget 2016, Bercy doit intégrer : le financement de 2 milliards de baisse de l’impôt sur le revenu et celui de 1 milliard du fonds d’investissement à destination des collectivités locales (avec 600 millions d’euros environ pour financer les aides aux agriculteurs et l’accueil des réfugiés). Le ministre des Finances a indiqué que la charge de la dette devrait être moins importante que prévu et que la lutte contre la fraude fiscale devrait rapporter plus de 2 milliards en 2016.