Chaque année, la grand-messe du jeu vidéo à Los Angeles apporte son lot d’annonces et de présentations. Au delà des titres qui sortent quelques semaines ou mois après l’évènement, il y a les autres : ceux qui sont délaissés en plein développement. Véritables fantômes, ils hantent l’E3, lieu de leur dernière apparition publique. Retour sur quelques-uns de ces jeux ayant passé des années dans le couloir de la mort, sans oublier ceux ayant le même statut que le chat de Schrödinger : indéterminé.

Ceux qui sont morts et enterrés

Project H.A.M.M.E.R
Image du jeu Project H.A.M.M.E.R
Gros marteau = gros complexe à compenser ? CC Flickr

Annoncé à l’E3 2006, Project H.A.M.M.E.R est alors développé par Nintendo sur Wii. Vous deviez incarner un cyborg mi-homme mi-machine, équipé d’un marteau géant pour sauver l’humanité d’une attaque de robots tueurs. C’est à peu près tout ce que les développeurs ont en tête au moment de l’E3 2006, et puis, plus rien. L’année suivante, il est officiellement déclaré « en pause ». Plus aucune information le concernant n’est publiée, alors qu’en parallèle, de nombreux titres Wii sont commercialisés. Le titre fête ses 10 ans l’année prochaine, mais soyons honnêtes, il est inutile d’attendre 2016 pour appliquer à Projet H.A.M.M.E.R le droit français, stipulant qu’une personne disparue depuis une décennie peut être considérée comme morte.

Prey 2
Image du jeu vidéo Prey 2
Intérieur de gare intergalactique. Deux boute-en-train discutent. CC Flickr

Il y a des jeux qui mettent des années, voire une décennie, à voir le jour. C’est le cas de Prey. Sorti en 2006, son développement a été long : 11 ans. Sa suite, Prey 2, est annoncée la même année, mais il est précisé qu’elle prendrait du temps à arriver. Soit. Cinq ans plus tard, lors de l’E3 2011, le jeu est finalement présenté, pour ensuite mieux tomber dans un tourbillon de rumeurs annonçant son annulation. Bethesda, l’éditeur en charge du projet, n’a alors de cesse de nier ces rumeurs, et ce jusqu’en octobre 2014, quand finalement, le couperet tombe. La raison ? La qualité ne rencontrait pas leur standard. On comprend mieux ce long silence.

Star Wars 1313
Image du jeu Star Wars 1313
Sympa l’UberPop. CC FLICKR

Très vite abandonné par la Force, Star Wars 1313 explose tout juste après son envol : annoncé en juin 2012 lors de l’E3, il est annulé en avril 2013. Pourquoi ? À cause du rachat de Lucasfilm par Disney six mois plus tôt. Disney décide alors de fermer LucasArts, le studio chargé de développer Star Wars 1313, ce qui, en plus du licenciement de 150 personnes, entraîne l’abandon de tous les projets en cours. Une fin brutale pour un jeu qui avait fait énormément parler de lui et avait beaucoup communiqué en très peu de temps. It’s a trap! auront pensé les fidèles de l’amiral Ackbar.

StarCraft Ghost
Image du jeu StarCraft Ghost tirée depuis une capture d'écran YouTube
Quelle belle mise en abyme du sort réservé au jeu. Capture d’écran depuis Youtube.

Celui qui remporte la palme d’or de la plus longue attente pour finalement être annulé est StarCraft Ghost, développé et abandonné par Blizzard. Blizzard est connu pour ne révéler ses jeux que lorsqu’ils sont presque terminés. Prévu pour 2003, StarCraft Ghost connait plusieurs retards, changeant même d’équipe de développement. L’E3 2005 lui offre un second souffle, promettant une sortie en 2006. Ou pas. Au même moment, Blizzard sort un certain World of Warcraft. Le studio décide de se focaliser sur son nouveau MMORPG (ou Meuporg, cc @nat2rink) et de délaisser les autres projets. Le jeu est alors déclaré « en pause » pour une durée indéterminée, jusqu’à l’année dernière, quand le PDG de Blizzard mettra fin au suspens en confirmant son abandon.

Les jeux de Schrödinger

Après les jeux annulés, il y a ceux dont le statut reste toujours indéterminé. Le silence qui les entoure depuis des années laisse présager le pire, mais toujours est-il qu’ils ont la particularité de conserver un certain lien avec la réalité : une page internet où il est écrit « Coming Soon ». Sorte de Nick Quasi-Sans-Tête vidéoludiques, ils sont sans doute abandonnés, mais leur particularité est amusante. Est-ce un pur oubli des studios ? De la honte ? Du troll ? Ou peut-être pensent-ils que cela fait tellement de temps que ce n’est plus nécessaire de s’en préoccuper ? Mystère. Les jeux en questions ? This Is Vegas (annoncé en 2006, présenté en 2008, et annulé quelques $50 millions plus tard) et Agent (annoncé en 2007, une image de présentation, et puis le néant).

Un des plus connus reste néanmoins Beyond Good & Evil 2. En mars 2005, une pétition est créée pour que cette suite soit développée par Ubisoft. Près de 5 000 signatures sont relevées en France, et le créateur du jeu, Michel Ancel, n’a pas arrêté de répéter à tout va que cette suite aura lieu. 2008, 2010, 2011 : toujours le même discours. En 2014, il a suffit d’une apparition surprise de Michel Ancel à l’E3 pour que tout le monde espère une annonce concrète du jeu. Mais non. Cette année, encore, le jeu était dans les pensées et habitait l’E3. Il a d’ailleurs été annoncé que Michel Ancel ne travaillait pas sur le projet, mais nul doute que le jeu fera encore parler de lui.