CHRONIQUE Cet été on regarde les grands classiques de la télé française pour vous en partager le meilleur. La météo de TF1, que nous avons regardé, a duré 3 minutes et 6 secondes.

La météo de TF1 est présentée par Evelyne Dhéliat, l’une des trois stars de la chaîne qui font la pluie et le beau temps. Elle a 66 ans et a commencé sa carrière à la télévision en tant que speakrine. Elle est passionnée de mode. Elle est très accessible et ouvre son bureau à l’occasion pour faire découvrir les coulisses de la météo.

Générique sobre, diffusé depuis 2013. Autour du mot météo, le son évoque les gouttes d’eau, comme en 2002 déjà. En 1996, seules les images évoquaient l’eau.

Pendant trois minutes, elle s’adresse à la caméra amicalement, chaleureusement, comme une conversation légère avec votre boulangère. Ses années d’expérience l’ont rodée à retenir l’attention de son audience.

Introduction : « Madame, Monsieur, bonsoir ! Et si les deux journées les plus ensoleillées de la semaine étaient le week-end, ça serait plutôt bien ? Eh bien ça le sera ! »

C’est à partir de là que les cartes s’animent. Evelyne va nous montrer l’évolution des nuages sur la France dans la journée, justifiant cette pluie qui est tombée sur pratiquement l’ensemble du pays. Les nuages se sont déplacés très vite, mais pourquoi ? C’est ce qu’elle va nous expliquer :

"On a un beau système dépressionnaire… sur l’océan"
« On a un beau système dépressionnaire… sur l’océan »

Ainsi, on enchaîne sur ce que nous réserve le ciel le lendemain. Concentration. La logique de la météo est de présenter une carte de la France montrant s’il pleut ou s’il fait beau AVANT de nous montrer les températures. Rarement les deux en même temps. Quant aux moments de la journée, l’ordre est strict : le matin avant l’après-midi et jamais une seule météo n’a dérogé à la règle.

En trois minutes, Evelyne a le temps de commenter et de nous proposer des révisions géographiques en positionnant la Bretagne, la Vendée, la Normandie, Bordeaux et Grenoble.

Avant de nous montrer les températures, explication de la douceur de celles-ci : « Je voulais vous montrer la masse d’air » (ah, merci !). Ensuite, « On va faire une petite balade en Europe pour voir les températures et voir qu’elles sont élevées, hein ! »

À ce moment-là, la carte devient interactive. Les technologies ont bien évolué. Lorsque la présentatrice le décide, elle touche un endroit de la carte et le chiffre de la température apparaît. Ou s’est-elle simplement synchronisée sur une animation ?

Remarquez au passage l'utilisation de trois doigts pour montrer des endroits de la carte.
Remarquez au passage l’utilisation de trois doigts pour montrer des endroits de la carte.

Retour sur la carte de la France avec les températures tant attendues.

"On atteint allègrement les 20 degrés partout !"
« On atteint allègrement les 20 degrés partout ! »

Nouvelles révisions de géographie. Sont cités : les Biarrots (habitants de Biarritz), Toulouse, Marseille.

Ensuite, les prévisions plus généralistes pour les six prochains jours avec une nouvelle interactivité. Lorsque Evelyne touche une carte, celle-ci s’agrandit. Lorsqu’elle la touche à nouveau, la carte revient à sa place dans la grille. Samedi et dimanche, il fait beau ! Ensuite, la présentatrice nous annonce tristement :

"Du soleil au Sud, des nuages au Nord" car "la perturbation risque de glisser"
« Du soleil au sud, des nuages au nord » car « la perturbation risque de glisser »

Une dédicace pour ceux qui nous regardent outre-Atlantique : « On file maintenant pour voir que de l’autre côté de la planète, chez nos compatriotes de Polynésie et de Nouvelle-Calédonie il y aura aussi du soleil demain ! »

Une dédicace enjouée
Une dédicace enjouée.

La météo est terminée, sans conclusion, c’est bref, comme un pansement qu’on arrache. Pas d’au revoir trop douloureux. Mais ce n’est que pour mieux se retrouver le lendemain, même lieu même heure.

"Très très bonne soirée ! et à demain !"
« Très très bonne soirée ! Et à demain ! »

On a vérifié le week-end suivant : la météo a dit vrai, il a fait beau !