UPDATE : Pékin a remporté le duel et accueillera les JO 2022

Où se dérouleront les Jeux olympiques d’hiver de 2022 ? Après les abandons des autres villes candidates, seules Pékin et Almaty (au Kazakhstan) restent en lice. Pékin est considérée comme favorite. Pourtant, si l’on pense aux recommandations votées par le Comité international olympique (CIO), fin 2014, il y a de quoi être sceptique.

Dépenses non incluses

Le CIO avait demandé des coûts abordables après la flambée à 51 milliards de dollars des JO de Sotchi (46,6 milliards d’euros). Résultat : un budget de 3,6 milliards de dollars (3,3 milliards d’euros) pour les Kazakhs et 3,06 pour les Chinois (2,8 milliards d’euros).

3 + 5 = 8

Sans compter les dépenses au niveau des infrastructures et des transports  a; ), la Chine prévoit de construire une ligne TGV pour relier la capitale à la ville de Zhangjiakou, située à 200 km, soit à 3 heures de trajet actuellement. Coût estimé (par les médias d’État) : 5 milliards de dollars. Rien que ça ! En face, le projet d’Almaty serait le plus compact depuis 30 ans puisque toutes les infrastructures se situent dans un rayon de moins de 40 km. #moinsdepollution

La neige, un détail

Durabilité, c’est une des autres volontés exprimées par le CIO dans son agenda 2020. Créer de la neige artificielle demande d’importantes ressources en eau et en énergie. Pourtant, cela ne semble pas trop déranger que la Chine ait besoin d’y avoir massivement recours du fait du très faible enneigement naturel, contrairement à Almaty.

Échec programmé

Quelle que soit la décision du comité exécutif, les JO 2022 seront les 3e Jeux d’affilée organisés en Asie (Pyeonchang en 2018, Tokyo en 2020), ce qui va à l’encontre de la règle tacite de changement de continent à chaque édition. Si Pékin l’emporte, ce serait même une première historique, deux JO dans une même ville.

Par ailleurs, le CIO s’est engagé à défendre les droits de l’homme, les droits du travail, l’égalité de tous, la liberté de la presse. À ce niveau, entre régime autocratique et régime autocratique, difficile de faire un choix ! Rassurant ? Le plus haut responsable de la province chinoise du Hebei, qui accueillerait une partie des Jeux, vient de tomber pour corruption. #trisélectif