Encore raté ! Au mois de juin, face à la colère et au désarroi des éleveurs, le prix du porc avait été revalorisé à 1,40 euro/kilo avec l’appui du gouvernement. Mais la Cooperl et Bigard, deux industriels du porc comptant pour 20 % de la production française, dénoncent le prix élevé d’achat aux éleveurs et empêchent, depuis le 10 août, l’établissement d’une cotation sur le marché du porc breton (MPB) de Plérin. Alors qu’une table ronde est prévue le 17 août pour trouver un compromis, Newsline fait le point sur la filière porcine, en chiffres.