CHRONIQUE Ce spot publicitaire s’appelle Quand le riz devient plaisir. Tout un programme. Sur un morceau de Klaus Nomi, nous sommes en plein trip sensoriel.

L’histoire est simple, une jeune femme se fait un plateau télé. Sa seule alimentation est un bol de riz. Couleurs, ambiance, meubles, matières, tous les codes du luxe sont réunis. Elles se pose sur son énorme canapé en cuir noir, fourchette en argent à la main, et déguste chaque bouchée. L’intensité et la force du goût de ce riz est personnifiée par un gros taureau noir que l’on voit apparaître dans le salon de la protagoniste. Pas farouches, ils s’apprivoisent mutuellement. A la fin, elle semble caresser la fourrure de l’animal, mais [attention spoiler] non, il s’agit en fait d’un coussin en peau de bête à poils noirs et denses. Le seul élément coloré de la publicité est un foulard de soie rose qui est un rappel graphique du paquet de riz. Rappel du packaging habile !

Le paquet de riz encore intact, on en parle ?
Le paquet de riz encore intact, on en parle ?

 

Message de fumée : un taureau va bientôt arriver
Message de fumée : un taureau va bientôt arriver.

 

Ce spot n’est pas sponsorisé par D&Co
Ce spot n’est pas sponsorisé par D&Co.

 

Il y a une gros oeil qui t’observe
Il y a un gros œil qui vous observe.

 

Naissance d’une idylle
Naissance d’une idylle.

 

Cette main caresse non pas le gros taureau mais un coussin en peau de taureau
Cette main caresse non pas le gros taureau mais un coussin en peau de taureau.

 

Y’a un taureau dans le salon !!! Youhou, ça ne choque personne ?
Il y a un taureau dans le salon !!! Youhou, ça ne choque personne ?

 

Le Penjab est le plus gros producteur de blé en Inde
Le Penjab est le plus gros producteur de blé en Inde.

Newsline apprécie à 78% cette publicité parce qu’on n’a pas été autant excités par une voix off depuis Barry White et que si le riz fait voir des taureaux ailés, on est partants !