La Floride est, depuis quelques années déjà, victime d’une invasion d’escargots géants d’Afrique. Appelés scientifiquement Achatina fulica, ce mollusque prolifère dans l’un des États les plus humides des États-Unis. Un cadre de vie rêvé pour lui, mais un cauchemar pour l’homme, l’animal, la flore et l’agriculture.

20 cm

Espèce exotique, l’escargot géant est un des plus grands mollusques du monde. 20 centimètres, c’est la taille moyenne atteinte par un escargot géant africain adulte. Un escargot de vingt centimètres. En moyenne. Oui.

Bon à savoir ! diront certains, surtout lorsque l’on sait qu’ils sont comestibles (si bien cuisinés).

Rituels religieux

Il est supposé que l’espèce a été introduite sur le territoire américain par des personnes originaires des Caraïbes et/ou d’Amérique latine. Dans ces régions, l’escargot géant africain est utilisé lors de rituels religieux.

150 000

C’est le nombre de mollusques géants à avoir été capturés depuis 2011. Un chiffre encourageant ? Pas vraiment. Espèce hermaphrodite, chaque individu peut potentiellement pondre au moins 1000 œufs par an. #MakeItRain

Une lutte nécessaire

Les escargots géants d’Afrique représentent une grande menace, et ce aussi bien pour l’homme que pour l’animal et l’environnement. Il est en effet porteur d’un ver responsable de méningite chez l’homme. Grand herbivore, il s’est mis à dévorer depuis 2011 plus de 500 types de plantes, au détriment d’autres animaux ayant besoin de ces plantes. De même, il s’attaque à l’agriculture, ce qui peut s’avérer gênant étant donné qu’à « certains moments de l’année, le pays tout entier s’appuie sur l’agriculture de Floride » (Mark Fagan, porte-parole du département de l’agriculture de Floride).

Escargot géant d'Afrique adulte
Un escargot géant d’Afrique adulte. CC AFP

Escargot géant > chiens et pesticides chimiques

Pour combattre cette invasion, les autorités de l’État de Floride ont recours principalement à des chiens dressés pour repérer le mucus produit par l’escargot géant d’Afrique. Depuis peu, des pesticides chimiques ont été développé afin de neutraliser les œufs, mais sans succès décisif pour l’instant. #AttrapeMoiSiTuPeux

$10 millions

En quatre ans, la Floride a dépensé un peu plus de 10 millions de dollars (soit 9 millions d’euros) pour essayer de se débarrasser de ce problème. En vain. L’invasion est loin d’être terminée, et si elle recule, c’est aussi lentement et sûrement qu’un escargot qui avance.

La revanche des Achatina fulica

La première irruption de l’espèce en Floride daterait de 1966, alors qu’un adolescent en a ramené trois dans ses valises. Libérés dans la nature, 18 000 congénères seraient nés de ces trois escargots. L’éradication aura pris neuf ans et coûté un million de dollars. Aujourd’hui, ils veulent rester. #HomeSweetHome