L’institut de veille sanitaire livre son analyse concernant les hospitalisations dues à l’alcool en médecine, chirurgie et psychiatrie. Des données qui vont dans le sens de certains clichés pour certaines, d’autres qui les détruisent.

#clichésconfirmés

Le Nord, la Normandie et la Réunion sont les régions les plus touchées, avec des taux d’hospitalisations (intoxication aiguë et traitement de l’alcoolodépendance) plus de deux fois supérieurs à la moyenne nationale. Il ne faut pourtant pas oublier que la consommation globale d’alcool diminue depuis les années 60. #flopduvindetable
Par ailleurs, les hommes sont largement plus nombreux que les femmes à être hospitalisés du fait de l’alcool. Ils représentent 2/3 des personnes traitées pour l’alcoolo-dépendance et près des 3/4 des personnes hospitalisées pour intoxication alcoolique aïgue.

#clichésinfirmés

D’après les données de 2006 et 2012, le nombre de séjours pour intoxication alcoolique aiguë a bondi de +1/3 en 6 ans.
Tendance binge drinking chez les jeunes ? Pas vraiment. Le taux d’hospitalisation chez les moins de 24 ans est stable autour de 19 % en 2012, alors qu’il augmente chez les plus de 55 ans atteignant près de 25 % en 2012.
Les problèmes de santé et prises en charge hospitalières dues à l’alcool concernent surtout les seniors. En moyenne, les patients hospitalisés pour alcoolisation aiguë ont 43,5 ans, pour traitement de la dépendance à l’alcool 47,9 ans et pour complications liées à l’alcoolisme 56,7 ans. En psychiatrie, alcoolodépendance, l’âge moyen est de 48 ans.

#fléau?

L’alcool ferait chaque année 49 000 morts et coûterait au total près de 17,6 milliards d’euros chaque année. L’alcool est, d’après le ministère de la Santé, une des premières causes d’hospitalisation en France.

2,64 milliards par an

C’est le coût annuel des dépenses de santé liées à l’alcool en France, soit 3,6 % de l’ensemble des dépenses hospitalières. Ce coût serait même sous-estimé car certains traumatismes et certains cancers où l’alcool est un facteur ne sont pas pris en compte.