Ils étaient jeunes, ils étaient cool, ils étaient beaux et puis ils ont eu vingt ans. Les beaux gosses du collège ne seraient plus si cool que ça, une fois le collège ou le lycée terminé, d’après une étude publiée par le New York Times, en 2014. Quand les « cool kids » deviennent des adultes ringards.

Les élèves populaires ne réussissent pas aussi bien que les autres dans la vie. Une fois adulte, ils sont plus susceptibles de rencontrer des problèmes liés à l’alcool, la drogue ou d’éprouver des difficultés dans leur vie sociale. En effet, pendant leur scolarité, ils ont eu le besoin d’attirer l’attention sur eux et cela continue quand ils deviennent adultes. Seulement, les autres élèves ont gagné en maturité et ils sont devenus moins impressionnés par ce genre de comportements.

45%

Une fois adultes, les ados populaires ont un taux de problèmes 45% plus élevé que les autres, vis-à-vis de l’alcool et d’autres substances.