Fête nationale oblige, François Hollande s’est livré à l’exercice de l’interview télévisé depuis le palais de l’Elysée. Résumé de ce qu’il faut en retenir en quelques tweets.

Tweet 1 : Bieber + Beatles

National, international,… Le chef d’Etat s’est plié ou pas à l’exercice pendant une petite heure, répondant ou pas aux questions de Claire Chazal et de David Pujadas, raillé sur Twitter à cause de sa coupe de cheveux.

Tweet 2 : Champion de la diplomatie

François Hollande était content, content de l’accord sur la Grèce signé à Bruxelles, content du rôle de la France et du couple franco-allemand sans qui « il n’y aurait pas eu d’accord ».

Tweet 3 : Plus d’Europe pour moins de crises

Le président a expliqué vouloir développer un gouvernement économique européen doté d’un budget et a annoncé des propositions pour « pouvoir agir en termes d’investissement » et « donner à l’Europe des bases plus solides, plus fortes dans l’intérêt des peuples ». Une idée qui ne fait pas l’unanimité.

Tweet 4 : Petite bombe

« Le monde avance » #IranDeal François Hollande était content de l’accord historique signé dans la nuit et a insisté sur le rôle du ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius. L’Iran s’engage à limiter ses ambitions nucléaires pendant quelques années. En échange, les pays occidentaux lèvent les sanctions internationales. Dans l’euphorie peut-être, le chef d’Etat a oublié qu’Israël, principal opposant à l’accord, possède déjà la bombe atomique, ce qui lui a valu de nombreuses critiques.

Tweet 5 : Sécurité renforcée

François Hollande a parlé sécurité et a tenu à rassurer les Français dans un contexte de forte menace terroriste. Outre les 30 000 militaires, gendarmes et policiers déjà mobilisés sur les sites sensibles, le président a annoncé des crédits et des effectifs supplémentaires.

Tweet 6 : Rester unis

Le président s’est exprimé plus longuement sur le terrorisme invitant les Français à « ne jamais montrer » leurs angoisses. « Nous sommes un peuple qui ne doit jamais céder face à la menace » a-t-il affirmé. François Hollande a mis en garde contre l’amalgame entre musulmans et islamistes : « Ce que cherche ce groupe, c’est nous diviser, faire qu’il y ait une guerre de religion, faire que nous puissions entre Français nous soupçonner ».

Tweet 7 : L’économie libérée

François Hollande s’est montré content du retour de la croissance mais conscient qu’il reste du chemin à parcourir. Pour améliorer la situation économique, il a parlé de « libérer un certain nombre d’activités », de diminuer les cotisations sociales des entreprises et de légiférer sur le numérique pour renforcer ces « activités nouvelles » qui peuvent « provoquer plus d’emplois ».

Tweet 8 : Valls, I love you

Côté politique et gouvernement, François Hollande a tendu une perche aux écologistes, affirmant que « ceux qui veulent venir sont les bienvenus » et a fait un big up à Manuel Valls.

Tweet 9 : Pas candidat (pour l’instant)

Au niveau de ses ambitions personnelles, le président a tenté d’éviter la question, se contentant de réaffirmer qu’il ne serait « pas candidat » en 2017, si le chômage ne baisse pas.

Tweet 10 : Autosatisfaction

Mais François Hollande s’est tout de même fait remarqué en se jetant lui-même des fleurs. L’audace de se trouver audacieux, ce brin de prétention un peu trop affirmé pour un président normal a été moqué sur les réseaux sociaux notamment.