Jeudi 13 août, la comète Tchouri sera proche du Soleil. Il s’agit d’un moment fort pour la mission Rosetta qui doit terminer ses jours sur la comète. Retour sur 20 ans d’une odyssée de plus de 6,5 milliards de km, pleine de surprises et de rebondissements.

visuel 1993

L’Agence spatiale européenne (ESA) approuve la mission Rosetta. Son but ? Comprendre les origines de la vie sur Terre en analysant de la poussière de comète. Comment ? « In situ », grâce à un petit atterrisseur nommé Philae.

trace

visuel mars 2004

Ce n’est que dix ans après le début du projet que la sonde Rosetta est lancée en orbite. Le voyage se fait à bord d’une fusée Ariane 5, propulsée depuis le Centre spatial guyanais, proche de la ville de Kourou.

trace

mars-2005

Pour se rapprocher du Soleil, Rosetta doit utiliser les champs de gravité de la Terre et de la planète Mars, ce qui l’aide à se propulser et donc à modifier sa vitesse et sa trajectoire. Elle s’approche de la Terre en mars 2005, novembre 2007 et novembre 2009. Elle s’approche de Mars en février 2007. Un effet « billard cosmique », selon l’ESA.

trace

visuel spetembre 2008

Rosetta frôle l’astéroïde 2867 Stein à 800 km. Cette rencontre permet, à la fois de récupérer des données sur l’astéroïde en forme de diamant, et de confirmer le bon fonctionnement des instruments de la sonde.

trace

juin-2011

Rosetta se trouve à 800 millions de km du Soleil et un milliard de kilomètres de la Terre. Le rayonnement solaire est insuffisant pour alimenter ses batteries et elle doit être placée en « coma artificiel ». Il s’agit d’une hibernation de 957 jours qui lui permettra d’économiser son énergie.

trace

visuel 2014

Réveil de Rosetta qui reprend sa route vers la comète à 9 millions de km de là. À l’aide de ses 11 instruments de mesure et d’observation, elle commence à scanner la surface de la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko (Tchouri).

trace

visuel novembre 2014

Le 12 novembre, à 8 h 35 GMT, le petit atterrisseur Philae se sépare de Rosetta pour descendre lentement (3,5 km/h) vers Tchouri. Il atterrit sur la comète sept heures après. Problème : il se pose à l’ombre entre des rochers, ce qui empêche ses batteries solaires de prendre le relais de sa pile, d’une capacité de soixante heures.

trace

visuel novembre 2014

Deux jours plus tard, en position instable, Philae fouille le sol de la comète jusqu’à ce que sa pile s’épuise. Il entre alors en hibernation après avoir transmis ses dernières données scientifiques. Ses batteries solaires, qui doivent assurer sa survie, ne sont pas suffisamment rechargées pour qu’il puisse continuer à travailler.

trace

visuel juin 2015

Après sept mois d’hibernation, Philae se réveille. Il peine à établir une communication avec Rosetta qui se trouve à 200 kilomètres, afin éviter les jets de gaz et de poussière. Le 9 juillet, pour la huitième fois, il entre en contact avec Rosetta, mais depuis, il reste muet.

trace

visuel août 2015

Ce jeudi, la comète sera proche du Soleil, à 185 millions de km, toujours escortée par Rosetta. La mission, qui doit initialement se terminer fin 2015, a été prolongée jusqu’en septembre 2016.