Vendredi 26 juin 2015 est entré dans l’histoire des États-Unis et dans celle des droits LBGT. 14 ans après les pionniers néerlandais, les États-Unis deviennent le 20ème pays à légaliser le mariage entre personnes de même sexe mais les discriminations sont encore légales dans la majorité des états.

La Cour suprême américaine a en effet, par sa décision, légalisé le mariage homosexuel à travers tout le pays, imposant aux derniers États réfractaires de reconnaître les unions célébrées ailleurs.

36

C’était le nombre d’États américains qui autorisaient déjà le mariage entre deux personnes de même sexe.

60

C’est la part de la population américaine favorable à l’ouverture du mariage aux homosexuels, deux fois plus qu’en 1996.

5

C’est le nombre de juges de la Cour suprême à avoir voté en faveur de la décision. 4 juges conservateurs ont voté contre. C’est le juge Anthony Kennedy, conservateur mais défenseur des droits des homosexuels, qui a fait la différence.

14

C’est le numéro de l’amendement sur lequel se sont basés les juges pour appuyer leur décision. Un amendement qui impose aux États d’offrir « à quiconque relève de sa juridiction l’égale protection des lois ».

7

C’est le nombre en millions de tweets #LoveWins postés en trois jours.

49

C’est le nombre d’États américains qui autorisent l’adoption par les couples homosexuels. Seul le Mississippi l’interdit.

28

C’est le nombre d’États qui ne disposent encore d’aucune loi interdisant les discriminations en raison de l’orientation sexuelle.

 

C’est inacceptable que dans 28 Etats, des membres de la communauté LGBT puissent être licenciés, expulsés de leurs logements ou interdits d’accès à un restaurant, simplement en raison de ce qu’ils sont.