À quelques mois des primaires américaines, candidats démocrates et républicains sont en quête d’électeurs et de dons. Pour les candidats à la Maison-Blanche, récolter de l’argent est en effet essentiel voire déterminant. Que le plus riche gagne !

De la poule ou de l’œuf, difficile de dire qui est arrivé le premier. C’est un peu la même chose en terme de démocratie américaine. Difficile de dire si c’est celui qui a le plus d’argent qui est le plus populaire ou si le plus populaire récolte le plus d’argent. La Federal Election Commission est l’organisme public chargé de répertorier les recettes et dépenses des candidats aux élections américaines et d’en contrôler les comptes. En s’appuyant sur ces chiffres, le verdict est, en tout cas, sans appel : le vainqueur de la présidentielle est le candidat qui a récolté le plus d’argent.

 

ELECTIONS

 

Dès les primaires au sein de chaque parti, le budget de campagne semble être un bon indicateur du futur élu des partis. Chez les Démocrates comme chez les Républicains, le candidat choisi par le parti pour la course à la Maison Blanche est depuis les élections de 2000 celui qui a récolté le plus d’argent dans la campagne pré-primaires.

PRIMAIRE2000

PRIMAIRE2004

PRIMAIRE2008

PRIMAIRE2012

On comprend mieux pourquoi les candidats multiplient les goodies, les posts sur les réseaux sociaux et les vidéos de propagande. Si on applique la règle de l’argent à la prochaine élection, Ted Cruz sera le candidat républicain mais il perdra contre Hillary Clinton, la candidate démocrate. En effet, dans le dernier rapport publié le 30 juin 2015 par la FEC, on voit qu’Hillary a récolté le plus d’argent que Ted et que les autres Républicains.

 

PRIMAIRE2016