CHRONIQUE Liebig® nous emmène au sein d’une famille. Papa, maman et leurs deux enfants vont passer à table. À peine rentré du travail, papa joue à cache-cache pendant que maman prépare le dîner.

Ce soir, elle a réchauffé une soupe en brique. « Les enfants, à table! », clame le père. Il porte alors ses enfants tels des sacs à patates. Tout le monde rit et est heureux. Petite ombre au tableau à l’annonce de « On va dîner », le garçon s’offusque et rétorque « Ah non ! Avec Liebig® on ne dîne plus… » Sa petite sœur, déjà prête, une cuillère à la main, crie « …on soupe ! ». Vient ensuite la mise en situation afin de mettre l’eau à la bouche du consommateur. Le liquide orange croise un trait de Kiri® blanc fondu. Une cuillère rouge dessine un cœur avec le Kiri® à la surface. Cette publicité recommande un bol de soupe, accompagné de petits morceaux de pain de mie, de jambon et une tomate cerise, en guise de dîner, euh non, de souper. La scène finale se déroule dans le salon où, pour on ne sait quelle raison, tout le monde est mort de rire. C’est peut-être parce que le garçon vient de dire « C’est bien compris ? » en menaçant ses parents de sa cuillère au manche rouge. Il n’y a peut-être pas que du Kiri® dans cette soupe…

Première scène étonnante, le bandeau “mangez/bougez” restera à l’écran jusqu’à la fin du spot.
Première scène étonnante, le bandeau « mangez/bougez » restera à l’écran jusqu’à la fin du spot.

 

Deuxième scène étonnante, il y a un piano et un tableau représentant l’atomium en arrière plan.
Deuxième scène étonnante, il y a un piano et un tableau représentant l’Atomium en arrière plan.

 

Attention, ce sont les enfants qui jouent les conseillers gastronomiques ce soir.
Attention, ce sont les enfants qui jouent les conseillers gastronomiques ce soir.

 

Enfin la voilà ! Cette petite star qui va crever l’écran : la petite cuillère à manche rouge.
Enfin la voilà ! Cette petite star qui va crever l’écran : la petite cuillère à manche rouge.

 

Malgré ce flou artistique, elle est toujours présente à côté de ces poires brillantes : la cuillère !
Malgré ce flou artistique, elle est toujours présente à côté de ces poires brillantes : la cuillère !

 

Tourbillon de lendemain de fête trop arrosé ? Non, c’est de la soupe au potiron et du kiri® fondu.
Tourbillon de lendemain de fête trop arrosé ? Non, c’est de la soupe au potiron et du Kiri® fondu.

 

Oh comme c’est mignon cette dédicace de la cuillère à son public de fans. Mais FAUX RACCORD ! La cuillère est immaculée alors qu'elle sort de la soupe.
Oh comme c’est mignon cette dédicace de la cuillère à son public de fans.

 

Signature de la marque, vous avez compris ? On soupe “point d’exclamation/cuillère”
Signature de la marque, vous avez compris ? On soupe “point d’exclamation/cuillère”.

 

Fin du spot, la cuillère s’est multipliée. Malgré ces mines réjouies, la petite fille se méfie de ses parents voraces.
Fin du spot, la cuillère s’est multipliée. Malgré ces mines réjouies, la petite fille se méfie de ses parents voraces.

Newsline est à 80 % satisfait de l’aliénation proposée par ce spot publicitaire car les rires sont communicatifs. Le produit est bien mis en valeur avec une apparition sur 60 % de la durée totale du spot. La cuillère en tant qu’accessoire de la marque est une bonne idée, pouvant même déboucher sur un produit dérivé acheté grâce à des points à collectionner. On n’a pas encore goûté la soupe parce qu’on préfère la purée. 20 % d’insatisfaction le faux raccord et l’anachronisme : la mère dit « À table » alors que la brique de soupe est toujours intacte. Est-ce vraiment prêt ?